Aller au contenu

#100%MAULEON

Accueil > Mauléon > Notre territoire > Saint-Aubin de Baubigné

Saint-Aubin de Baubigné

Au milieu d’un bassin d’emplois fourni, un bourg où il fait bon vivre. 

sta

La commune associée de Saint-Aubin de Baubigné est d’abord agricole et rurale. Ses 151 fermes étudiées dans le livre « Nos villages ont mile ans » donnent l’étendue du territoire et offrent une variété de productions animales ou végétales. Certaines se retrouveront dans les rayons de l’épicerie locale. 

La place centrale est organisée autour de la mairie et de l’église construite sur l’ancien cimetière et présente un bâti d’intérêt. Les services essentiels y ont trouvé leur place telle l’épicerie associative le Relais de Baubi. Celle-ci par l’importance des bénévoles prise dans la gouvernance de la boutique vient illustrer la force du collectif dans la vie de nos petits bourgs. On retrouve évidemment l’équivalent dans le domaine des loisirs et du sport avec l’Elan Saint-Aubinais (culture et sports/loisirs). C’est encore une autre association qui pilote la résidence autonomie les Tilleuls, hébergement sécurisé en centre bourg qui permet l’accompagnement au vieillissement de nos ainés. 

Par le mariage d’un environnement naturel et d’un volet historique, les rochers gravés des Vaulx et la Durbelière constituent les deux attractions emblématiques de ce territoire. Pour les Vaulx, la densité de gravures rupestres sur granit en fait un patrimoine de tout premier ordre à découvrir par le sentier de randonnée. Même s’ils n’ont pas encore révélé tous leurs secrets, cela constitue le témoignage exceptionnel d’une civilisation ancienne. Des exemplaires de ces roches sont exposés dans les musées dont celui de l’Abbaye à Mauléon dans ses caves voutées.  

Son porche d’entrée, sa cour carrée majestueuse, ses pigeonniers, son verger, le végétal omniprésent, les vestiges du château et son histoire font de la Durbelière un site remarquable qui demande à être connu. Henri de la Rochejaquelein qui y est né, s’illustrera pendant les Guerres de Vendée et le château sera incendié à cinq reprises entre 1793 et 1794. Depuis 2017, l’association « La Durbelière », pour sortir le site de l’oubli, en assure l’entretien et le fait connaitre par les Journées européennes du patrimoine, festival de peintures ou autres animations. 

youtube-video-thumbnail
youtube-video-thumbnail
youtube-video-thumbnail

Sur le même sujet

FICHE CONTACT

documents associés

Newsletter

Pour recevoir chaque mois toute l'actualité mauléonaise (évènements, sport, loisirs, culture, seniors, démarches, vie municipale ...) et tout savoir sur les infos pratiques, les bons plans, les nouveautés et exclusivités...