Mauléon
et communes associées

La Chapelle-Largeau
La Chapelle

Mauléon
Le Château

St Aubin-de-Baubigné
La Durbelière

Mauléon
L'Abbaye

Moulins
La Corbelière

Rorthais
Aérodrome

Le Temple
Etang

Mauléon
Saint-Jouin

Energie : éclairage public

La maîtrise de l’éclairage public est une source importante de réduction des consommations électriques.

L’éclairage public Mauléonais :« Éclairer juste, là où il faut, quand il faut » pour maîtriser nos dépenses énergétiques

Le budget énergie est le premier poste de dépense d’une collectivité. Une étude montre que le coût annuel pour ce poste est en moyenne de 9€/habitant pour une commune supérieure à 1 000 habitants.

L’éclairage public n’est pas un service public; il s’agit d’un service au public mais il n’est qu’un des éléments qui concourent à la sécurisation de l’espace public. Son but n’est pas d’éclairer son jardin personnel, ou son allée.

Est-il nécessaire d’éclairer inutilement lorsque le besoin n’est pas réellement utile et justifié ? Ne devons-nous pas maitriser dès aujourd’hui nos dépenses en sachant que les tarifs d’électricité sont amenés à évoluer de manière importante dans les prochaines années ? C’est ce genre de questions que se sont posés les élus, et aujourd’hui en collaboration avec les services techniques, plusieurs solutions ont été identifiées et constituent une base de travail.

Depuis 2014 et ce jusqu'en fin d'année 2017, la mise en œuvre du plan « éclairer juste, là où il faut quand il faut » consiste à éteindre les points lumineux dispensables durant toute la nuit et en ne privilégiant que l'éclairage sur les points sensibles et les carrefours.

Une commune comme Rorthais, qui comptait 47 points lumineux en marche permanente, est désormais éclairée avec uniquement 7 points lumineux choisis en fonction de la caractéristique de la route, des carrefours dangereux, etc…

L’économie attendue est conséquente puisqu’en comparant une étude avant et après ces travaux, le gain peut atteindre 2 000€/an sur certaines communes du Grand Mauléon.

Les économies générées permettent de réinjecter ces sommes dans l’investissement de foyers lumineux neufs. Chaque année, un budget est mis en place pour financer le remplacement des luminaires vétustes de type boules ou à base d’ampoules à vapeur de mercure. Ces investissements sont parfois subventionnés ce qui a été le cas cette année avec le soutien du SIEDS.

L’installation de nouvelles horloges permettent d’affiner plus en profondeur notre besoin en éclairage. Il permet par exemple de mettre en place des zones, telles que des lotissements qui ne sont plus éclairés après 22h30, et pendant la période estivale allant de mai à septembre et ceci de manière totalement automatique. Le gain de l'extinction "période estivale" équivaut à la consommation totale énergétique de deux années pour un logement de 100m² équipé tout électrique.

L'association de ces plans d'économies d'énergie en terme de coût reste donc non négligeable pour la collectivité, nos efforts doivent se poursuivre et profitent également à la biodiversité.