Mauléon
et communes associées

La Chapelle-Largeau
La Chapelle

Mauléon
Le Château

St Aubin-de-Baubigné
La Durbelière

Mauléon
L'Abbaye

Moulins
La Corbelière

Rorthais
Aérodrome

Le Temple
Etang

Mauléon
Saint-Jouin

La Commanderie des Templiers

La Commanderie des Templiers fut fondée au XIIe siècle. 

Plusieurs chapiteaux romans, trouvés parmi les ruines, indiquent l'existence de cette maison dès le XIIème siècle.

On a transporté dans l'église du village un superbe bénitier en granit, du XIIIème siècle, provenant de la chapelle des Templiers.
Le cellier est une belle cave voûtée, construite au XIIIème siècle, longue intérieurement de onze mètres, large de cinq, et dont le sol est un peu au-dessous du niveau du sol extérieur. De chaque côté, les murs ont un mètre cinquante d'épaisseur à la base. Ils vont en épaississant à mesure qu'ils s'
élèvent, de sorte que cette voûte est protégée extérieurement par un massif de constructions dont la plus grande épaisseur est de deux mètres cinquante. Ce massif va jusqu'à la toiture. La voûte est brisée, supportée par trois arcs doubleaux également brisés.

A l'extérieur, ce cellier a l'apparence d'un petit édifice carré construit en morceaux de granit de dimensions irrégulières, à peine dégrossis au marteau, et cubant jusqu'à cinquante centimètres.

Tout le reste de la commanderie a été bâti par les Hospitaliers au XVe siècle. Les chevaliers reçurent des donations:
-en 1215, de Thibaut de Beaumont, seigneur de Bressuire,
-en 1221, de Savary de Mauléon,
-en 1228, de Guillaume, seigneur de la Forêt-sur-Sèvre.
A la même époque le vicomte de Brosses, seigneur de Pouzauges, et les Templiers, ne s'étant pas entendus au sujet d'une redevance, prirent comme arbitres au Boupère, près de Pouzauges : l'archidiacre de Thouars et l'abbé de l'Absie, pour le vicomte de Brosses, et les chevaliers Etienne de Coudrie et Guillaume
Galant pour le maître des Templiers d'Aquitaine, G. de Brayes.